Après le succès de sa première édition, le Sommet de la Mesure d’Impact revient encore plus fort avec une ambition aux allures de promesse : « changer le système ! »

Organisée par l’Impact Tank, la première édition du Sommet de la Mesure d’Impact avait avant tout fait l’objet d’un appel du monde académique pour bâtir un consensus entre acteurs privés et pouvoirs publics, autour de la notion d’impact et de sa mesure. Plus de 1600 personnes réunies à l’Assemblée nationale, avaient répondu présent pour venir écouter 145 intervenants de haut niveau issus de la société civile et du monde de l’entreprise et de la recherche, aux côtés de plusieurs représentants des pouvoirs publics, ministres et députés.

À lire aussi : Tony Bernard (Impact Tank) : "En matière d’égalité des chances, l’entreprise a un rôle politique à jouer"

Ambition systémique

Alors que 700 millions de personnes dans le monde sont encore dans l’extrême pauvreté, la mesure d’impact envisage l’entreprise à travers son rôle social et environnemental, sa responsabilité économique et financière, mais aussi politique vis-à-vis de l’intérêt général. Elle invite à une vision systémique de l’impact. Dans l’accès à la santé, l’égalité des chances, la cohésion sociale, la lutte contre la précarité, la biodiversité ou la protection de l’environnement, l’entreprise a un rôle politique à jouer. Aux côtés des acteurs de l’ESS et des pouvoirs publics, elle peut inciter le changement de regard de toute la société sur l’impact, elle peut changer le système. Ce sera tout l’objet de cette deuxième édition du Sommet de la mesure d’impact qui se tiendra le 18 avril 2024 au Conseil économique social et environnemental (Cese) et qui ambitionnera de changer d’échelle, dans tous les sens du terme : « Les programmes en faveur de l’égalité des chances, de l’accès à la santé, de la cohésion sociale ou de la lutte contre la précarité, ne rendront pas la société plus juste. Pour être juste, elle doit procéder d’un système qui le soit. La mesure d’impact doit alors viser le cœur du système '', relève Tony Bernard, le directeur général de l’Impact Tank.

Décideurs Magazine et 100 Transitions soutiennent cet événement aux côtés d’acteurs comme l’Agence française de développement, le Groupe Orange, la Fédération Nationale des Caisses d’Epargne, le Crédit Coopératif, le Groupe SOS, Malakoff Humanis, Qonto, Sodexo, Convergence, Mouvement Impact France, Admical, L’Ascenseur ou encore Usbek et Rica.

Rendez-vous donc le 18 avril. Pour vous inscrire, c’est par ici.

La rédaction